Actualité

Actualité

 

 

« La propriété intellectuelle au service de la créativité et du développement de l’espace OAPI : défis et enjeux de l’Accord de Bangui de 2015 » c’est le thème du colloque qui réunit depuis le 03 février 2023 à Yaoundé, les Experts et Universitaires de haute facture venus des quatre coins du monde.

Présidée par le Secrétaire Général du Ministère camerounais en charge de l’Industrie Représentant le Ministre, la cérémonie d’ouverture a été a été rythmée par les interventions de Messieurs Denis BOHOUSSOU, Directeur Général de l’OAPI, Marc SERY KORE, Directeur du Bureau Afrique de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) et par visioconférence, Yann BASIRE, Directeur Général du Centre d’Etudes Internationales de la Propriété intellectuelle (CEIPI) de Strasbourg en France.

La leçon inaugurale du coordonnateur scientifique du colloque, le Pr. Joseph FOMETEU, professeur titulaire à l’université de Ngaoundéré (Cameroun) spécialiste en droit de la propriété intellectuelle, a posé les jalons et donné le ton des échanges juridiques et scientifiques qui meubleront pendant deux jours cette rencontre de haut niveau.
Les Institutions coorganisatrices de cet important évènement sont : l’OAPI, l’OMP, l’Institut national de la propriété industrielle de France (INPI-FR), le CEIPI et l’Université de Yaoundé II avec le soutien financier du Fonds fiduciaire français (FIT-FR) et de l’Office japonais des brevets (JPO).

C’est dire l’importance accordée et la nécessité de fédérer les énergies autour du nouvel Accord de Bangui, face aux questions de l’heure telles que la contribution de l’Acte de 2015 à la mise en place d’un marché commun par la propriété intellectuelle, aux enjeux de santé et de développement durable du marché commun, en passant par les défis numériques et le nouveau visage des organes de résolution des contentieux de propriété intellectuelle dans l’Acte de 2015.

Le colloque a pris fin le 04 février 2023, par une table ronde dont le thème est « L’Acte de 2015 et les autres marchés communs : le cas de l’Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) et de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLCAF) », suivie d’une séance de dédicace du Code de propriété intellectuelle OAPI.

Denis BOHOUSSOU, le Directeur Général de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) a procédé ce mercredi 1er février 2023, à l’ouverture du forum régional à l’intention des anciens auditeurs de la formation de Master en droit de la propriété intellectuelle.

Cette rencontre qui va durer 2 jours, est à l’initiative de l’OAPI et de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) avec le soutien de l’Office japonais de brevets (JPO) et la collaboration de l’Université de Yaoundé II.

Le DG de l’OAPI lors de son allocution d’ouverture a dévoilé l’objectif général de cette rencontre, à savoir, « créer une base de données ainsi qu’une plateforme des anciens auditeurs, de manière à promouvoir des échanges entre eux et renforcer leurs liens ».

De nombreux experts internationaux ont été mobilisés pour animer ce forum sous le thème : « La propriété intellectuelle au service de la gestion d’entreprise ». Il va permettre comme l’affirme Monsieur BOHOUSSOU « d’offrir aux participants une application pratique de leurs acquis qu’ils devront mettre à la disposition de leurs pays respectifs et aux besoins, des entreprises ».


Il faut rappeler qu’à date, l’Académie de Propriété Intellectuelle Denis EKANI (APIDE) de l’OAPI a formé 350 auditeurs au cours des 12 dernières années.

Le siège de l’OAPI à Yaoundé a abrité ce 31 janvier 2023, la cérémonie de lancement officiel de la 13eme promotion du Master en propriété intellectuelle.

C’était en présence d’un parterre de personnalités au rang desquels le Secrétaire général du ministère des Mines, de l’industrie et du développement technologique, représentant le Ministre par intérim dudit ministère, la représentante du ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, des membres du corps diplomatique, des universitaires, des mandataires agréés, de même que les auditeurs de cette promotion 2022-2023.
Trois personnalités ont tour à tour pris la parole au cours de cette cérémonie : Denis BOHOUSSOU, Directeur Général de l’OAPI, Marc SERY KORE, Directeur Afrique de l’OMPI et le Professeur Manassé ABOYA N. Secrétaire général de l’Université de Yaoundé 2, représentant du Recteur de cette institution.

A l’entame de cette cérémonie, une minute de silence a été demandé par le DG de l’OAPI, en mémoire du défunt Ministre Gabriel DODO NDOKE, alors Président du conseil d’administration de l’OAPI.

La 13ème promotion du master en propriété intellectuelle enregistre 29 auditeurs provenant de 14 pays dont le Burundi, non membre de l’Organisation. Pour l’essentiel les auditeurs sont avocats, ingénieurs, cadres des administrations publiques et privées dans les Etats.

L’Académie de Propriété Intellectuelle Denis Ekani de l’OAPI sert de cadre à ce programme qui vise à former une masse critique de cadres compétents sur les questions de propriété intellectuelle en rapport avec le développement.

L’OAPI est présente à la 16ème édition du Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou (SIAO) qui s’est ouvert le vendredi 27 janvier, en présence du président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré.
Le représentant de l’OAPI au SIAO, Monsieur Fady DIALLO, Directeur des Marques et Autres Signes Distinctifs, a participé à plusieurs événements organisés en marge de cet important rendez-vous, aux côtés du ministre en Charge de l’Industrie, Administrateur de l’OAPI pour le Burkina Faso, et de la Structure Nationale de Liaison du Burkina.


Il s’agit des travaux de la 10ème Conférence des Ministres du Comité de Coordination pour le Développement et la Promotion de l'Artisanat Africain (CODEPA), l'inauguration du Centre de Formation Professionnelle Innovation Textile (CFPIT), de même que l’organisation d’un séminaire sur le thème « Artisanat africain, levier de développement et facteur de résilience des populations »


Prenant la parole, Monsieur DIALLO a, d’abord remercié et félicité le Gouvernement du Faso pour cette belle initiative avant d’insister sur la nécessité de mettre en place des stratégies de propriété industrielle au sein des chambres consulaires afin d'accroître le taux de protection des créations notamment à travers les signes distinctifs.


La participation de l’OAPI au SIAO traduit la vision du Directeur Général Monsieur Denis BOHOUSSOU, de mettre l'OAPI au service de la promotion de la consommation locale.

Page 1 sur 75
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree