Comment lutter contre les atteintes aux droits de propriété intellectuelle ?

C’est pour susciter des réponses à cette question que le siège de l’OAPI abrite depuis hier, lundi 22 janvier 2018, un important atelier sous-régional de formation au respect de la propriété intellectuelle(PI) à l’intention des magistrats ressortissants des Etats membres de l’OAPI et ceux du Royaume du Maroc. L’atelier est conjointement organisé par l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI-France), l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) et l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC).

Monsieur Jean-Baptiste WAGO, Directeur Général Adjoint de l’OAPI qui présidait la cérémonie d’ouverture s’est félicité de la synergie qui se dégage entre les co-organisateurs de cette rencontre visant à renforcer les capacités des acteurs clés de la défense et de l’application du droit.

Plusieurs thèmes seront développés par des Experts venus de ces quatre institutions et des universitaires. A ce riche panel, s’ajoutent des magistrats, chargés de dire le droit et les douaniers appelés à exécuter les mesures aux frontières contre les atteintes aux droits de propriété intellectuelle.

Une rencontre d’intérêt pour les économies des pays en voie de développement souvent fragilisées par les phénomènes de piratages des œuvres littéraires et artistiques, la contrefaçon, notamment des médicaments et même la concurrence déloyale.

C’est donc pour être mieux outillés dans l’application des droits de propriété intellectuelle que près d’une trentaine de magistrats ont fait le déplacement de Yaoundé.

Il s’agira pour les participants, de comprendre l’impact économique et social des atteintes aux droits de propriété intellectuelle, d’identifier les infractions auxdits droits et même de discuter des actions civiles pouvant être engagées contre une atteinte à ces droits, entre autres.

Cet atelier s’achève le vendredi 26 janvier par la présentation des projets relatifs au manuel de jurisprudence annoté et commenté et du code de propriété intellectuelle de l’Accord de Bangui.

Une vue du présidium à l’ouverture de l’atelier

Une participation appréciable des magistrats de l’espace OAPI

Une fin de cérémonie d’ouverture marquée par la photo de famille

Place à l’animation des différents thèmes, comme ici avec M. Xavier Vermandele de l’OMPI

Puis, l’étude des cas pratiques, avec M. Thibault Lachacinski, Avocat à la cour de Paris