Toute l'actualité

Ce jeudi 18 octobre 2018, a lieu la traditionnelle rencontre de concertation entre l’OAPI et les mandataires agréés à l’auditorium de l’immeuble siège à Yaoundé dès 10 heures.

A l’ordre du jour, plusieurs préoccupations d’ordre technique, toutes liées au traitement des dossiers courants par les deux parties.

L’OAPI est résolument déterminé à redonner ses lettres d’or à son cœur de métier : la délivrance des titres de propriété industrielle.

Pour cela, il est donc question d’assembler les efforts dans une communication fluide mise en œuvre par ce cadre de travail institutionnel.

Rappelons que la qualité de « mandataire agréé auprès de l’OAPI » s’obtient par une décision d’agrément signée du Directeur Général de l’OAPI. Il s’agit d’une profession libérale organisée par un texte de l’OAPI et les règles qui régissent les fonctions libérales.

A ce titre, est mandataire professionnel celui qui a pour mission d’offrir, à titre habituel et rémunéré, ses services au public pour conseiller, assister, représenter les tiers en vue de l’obtention, du maintien, de l’exploitation ou de la défense des droits de propriété industrielle, des droits annexes et des droits portant sur toutes questions connexes.

En effet, les personnes domiciliées hors du territoire des Etats membres de l’OAPI qui souhaitent se faire représenter dans les procédures doivent recourir aux services d’un mandataire agréé.

La présente réunion de concertation permet d’échanger précisément sur les procédures d’obtention de titres de protection à l’OAPI, les insuffisances et préoccupations rencontrées dans l’activité des mandataires, les activités de promotion de la protection de la propriété intellectuelle et toute autre question d’intérêt commun.

A terme, les objectifs poursuivis sont la célérité et l’efficience dans l’examen et la délivrance des titres de propriété industrielle.

Le Directeur des Affaires juridiques, Maurice Batanga et Marie Bernadette Ndgonda Ngo Mbaga, exposent les attentes des techniciens de l’OAPI mandataires aux aux mandataires agréés et leurs représentants

Les échanges étaient riches

Le DG et les mandataires après la fructueuse séance sur la gestion des titres de propriété industrielle

Le Directeur Général de l’OAPI préside depuis ce matin, 18 octobre 2018, une importante réunion sur le développement des indications géographiques en Afrique.

La réunion de Yaoundé réunit les hauts responsables des principales institutions régionales et internationales intéressées par la question des IG et leur impact pour le développement.

Pendant toute une journée, l’OAPI et ses autres partenaires à savoir : l’ARIPO, la FAO, l’UA,  l’UE, l’OMPI et l’AFD vont discuter des stratégies visant le développement des IG au niveau continental.

 

 

L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) organise le jeudi 18 octobre 2018 à Yaoundé (Cameroun), la première réunion du Comité Consultatif sur la Stratégie de Développement des Indications Géographiques en Afrique.

L’objectif de cette réunion est d’arrêter un plan d’action commun pour le développement des indications géographiques en Afrique. Un plan à soumettre un à financement pluriannuel dans le cadre du programme panafricain 2014-2020 de coopération internationale et de développement initié par l’Union Africaine (UA).

Prendront part à ce rendez-vous, les représentants des organisations ci-après :

L’OAPI, l’UA, l’ARIPO (Organisation régionale africaine de la propriété intellectuelle), L’AFD (Agence française pour le Développement), la Commission Européenne, l’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle) ; la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture).

La rencontre de Yaoundé qui sera présidée par Monsieur Denis Bohoussou, Directeur Général de l’OAPI fait suite à celle organisée le 28 mai de cette même année à Rome en Italie. Au cours de cette dernière, il avait été décidé de créer un comité consultatif sur le développement des Indications géographiques en Afrique.

Démarrage ce 15 octobre 2018 de la 5ème promotion de la Formation intermédiaire à l'Académie de Propriété Intellectuelle Denis Ekani (APIDE) de l'OAPI à Yaoundé, au Cameroun.

Cette formation, d’une durée d’un mois, s’adresse à toute personne désireuse de se familiariser avec les notions de base de la propriété intellectuelle, d’appréhender quelques questions d’actualité du domaine et d’acquérir une culture de propriété intellectuelle.

Pour y être admis, les candidats doivent être titulaires au moins d’un baccalauréat et être capables de suivre les cours en français. La formation est dispensée essentiellement par une équipe de formateurs constituée de membres du personnel de l’OAPI et est sanctionnée par une attestation remise aux participants par l’Organisation. Des bourses couvrant les frais d’inscription, de transport aérien et de séjour à Yaoundé seront également offertes par l’OAPI.

Pour cette 5ème promotion ils sont quinze auditeurs provenant des Etats membres de l’OAPI et des employés de l’Organisation.