Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Toute l'actualité

La 7ème édition du salon africain de l’invention et de l’innovation technologique (SAIIT) est prévue à Cotonou au Bénin en avril 2018.

Dr Paulin Edou Edou, Directeur général de l’OAPI, a conduit une mission sur les terres béninoises à l’effet de lancer le processus de préparation de cet évènement d’envergure.

Dès son arrivée, la délégation de l’OAPI a engagé ses travaux par la visite de l’esplanade du stade de l’amitié de Cotonou, site proposé par le pays hôte pour abriter la manifestation. Une séance de travail avec l’Agence nationale de la propriété industrielle (ANAPI), structure nationale de liaison (SNL) avec l’OAPI s’en est suivie.

Par la suite, le Directeur Général de l’OAPI a été reçu en audience, le mardi 6 juin 2017, par Monsieur Lazare Maurice Sehoueto, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat du Benin, Administrateur de l’OAPI. A cette occasion, les principaux aspects se rapportant à l’organisation du SAIIT 2018 ont été passés au peigne fin.

Il faut rappeler que le SAIIT est une manifestation que l’OAPI organise dans ses Etats membres. Cette rencontre vise à promouvoir la créativité et à offrir un cadre d’échanges entre inventeurs et opérateurs économiques.

Les lauréats du SAIIT de Bamako

Un salon pour exposer l'inventivité de 17 Etats

Audience chez l'administrateur

Du matériel informatique, un fonds documentaire et du mobilier de bureau, telle est la constitution du lot offert ce jeudi 1er juin 2017 au centre de documentation en propriété intellectuelle (CDPI).

La cérémonie officielle de dotation a eu lieu dans les locaux même du CDPI de l’OAPI en plein cœur de la capitale centrafricaine. Elle était placée sous la présidence de M. Felix Moloua, ministre de l’économie, du plan et de la coopération internationale, représentant personnel du premier ministre centrafricain.

A l’occasion, Dr Paulin Edou Edou a rappelé le symbole fort que représente la ville de Bangui pour l’institution. C’est ici, a-t-il dit, en effet, qu’à été signé, en 1977, le texte fondateur de l’Organisation, dénommé «Accord de Bangui». « C’est encore ici à Bangui que le plan d’action et d’orientation stratégique de l’institution a été adopté à ma prise de fonction en 2007», a-t-il ajouté.

Répliquant aux propos du Directeur général, M. Hassane Come, ministre de l’industrie et du commerce, administrateur de l’OAPI a félicité le Directeur général pour les efforts consentis pendant ses deux mandats, et reconnu que l’Organisation a bien un destin commun avec son pays.

Il faut dire que c’est le deuxième don de matériel après celui intervenu en 2011 dans la foulée de l’inauguration du CDPI de l’OAPI à Bangui, en marge des festivités marquant la célébration de la journée africaine de la technologie et de la propriété intellectuelle.

Rappelons que les CDPI ont, entre autres, pour mission la dissémination de l’information technique aux ressortissants des Etats membres, d’où la nécessité de les équiper en outils informatiques de pointe qui fourniront un accès via internet aux bases de données de l’OAPI et à celles des offices partenaires, ainsi qu’à biens d’autres ressources relatives aux inventions et l’innovation technologique. Le fonds documentaire destiné au public à travers une bibliothèque à lui dédié s’inscrit dans la même logique.

Une convention de mise à disposition de ce matériel a été signée par les deux parties représentées par Joseph Kolegwi, responsable de la structure nationale de liaison et Jean-Baptiste Wago, assistant du Directeur général de l’OAPI.

Reste à souhaiter qu’une bonne utilisation en soit faite, pour le développement des Etats membres.

Bon accueil de l'offre OAPI

Dr Paulin Edou Edou expliquant le bien fondé de la documentation offerte

Signature de la convention de mise à disposition du matériel par les représentants de l'OAPI et de la SNL

Photo de famille sur le péron du CDPI de Bangui

L’OAPI, l’Office européen des brevets(OEB), l’Office Marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) ont conjointement organisé un atelier régional à l’hôtel sawa de Douala les 17 et 18 mai 2017 sur le thème : « Information brevet et recherche et développement : créer les conditions de partenariats locaux réussis ».

En s’investissant auprès de ses partenairesl’OEB et l’OMPIC danscet atelier, l’OAPI a voulu sensibiliser ses Etats membres sur le rôle capital du partenariat local structures nationales de liaison (SNL) / centres de documentation en propriété intellectuelle (CDPI) avec le secteur de la R&D. L’objectif de cette rencontre était de promouvoir l’information brevet auprès des inventeurs de la sous-région.

Au-delà des participants issus des SNL/CDPI des pays membres, plusieurs représentants du secteur de la R&D ont partagé leur expérience. Ils venaient des cinq pays OAPI en tête du classement 2016 de l’index d’innovation de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, à savoir, le Sénégal, la Côte d’ivoire, le Mali, le Cameroun et le Bénin. Des praticiens de l’université de Cheikh Anta Diop, de l’université de Rabat, de l’université de Yaoundé, ont, au regard de leurs expertises variées, partagé savoir faire et expériences nationales.

On s’achemine sans doute, vers une charte de coopération entre les SNL/CDPI et les centres de recherche et développement pour une meilleure intégration de l’information brevet au sein des SNL/CDPI et par ricochet, une meilleure valorisation des brevets de l’espace.

De dr à g, Adil El Maliki, DG OMPIC, Paulin Edou Edou, DG OAPI et Pascal Phlix, directeur de la coopération régionale OEB

Photo de famille

L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), et l’Université de Yaoundé II (UY II) avec l’assistance du Gouvernement du Japon lancent la septième édition du Programme de Master en propriété intellectuelle, à l’Université de Yaoundé II, au Cameroun.

Le Programme se déroulera sur une période de neuf mois, d’octobre 2017 à juin 2018. Il sera structuré en trois parties :

  1. Première partie (du 2 octobre au 20 décembre 2017) : Enseignements à distance
  2. Deuxième partie (du 4 janvier au 31 mai 2018) : Les cours magistraux et les travaux dirigés se dérouleront à l’Université de Yaoundé II et à l'Académie de Propriété Intellectuelle Denis Ekani de l’OAPI, au Cameroun, y compris trois semaines de stage pratique au siège de l’OAPI à Yaoundé.
  3. Troisième partie (du 1er au 29 juin 2018) : Examen et soutenance de mémoires, à Yaoundé.

Contenu

Les cours visent à donner une connaissance approfondie en droit de la propriété intellectuelle et sont dispensés par d’éminents professeurs et des praticiens dans ce domaine, ainsi que par des experts en propriété intellectuelle. Les sujets couverts incluent :

COURS COMMUNS

  • Environnement juridique et comptable
  • Introduction générale à la propriété intellectuelle (cours à distance)
  • Droit des brevets
  • Droit d’auteur et droits voisins
  • Droit des marques
  • Droit des dessins et modèles industriels
  • Méthodologie de la recherche

COURS DE SPECIALITE « droit de la propriété intellectuelle et nouvelles technologies »

  • Gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins
  • Droit des signes distinctifs
  • Droit des TIC
  • Concurrence et propriété intellectuelle
  • Contentieux de la propriété intellectuelle

COURS DE SPECIALITE « propriété industrielle appliquée »

  • Droit des brevets approfondi
  • Droit des obtentions végétales approfondi
  • Protection internationale des brevets et des marques
  • Gestion des titres de propriété industrielle

COURS DE SPECIALITE « Economie et management de la propriété intellectuelle »

  • Introduction à l’économie de la propriété intellectuelle
  • Management stratégique de la propriété intellectuelle
  • Comptabilité, audit et fiscalité de la propriété intellectuelle
  • Economie des Organismes de gestion collective et des entreprises culturelles

Diplôme

Au terme de la formation, les candidats admis aux examens recevront le diplôme de Master en droit de la propriété intellectuelle décerné par l’Université de Yaoundé II au nom de l’OMPI et de l’OAPI.

Conditions d’admissibilité

Le Programme est ouvert à toute personne qui souhaite acquérir l’expertise nécessaire dans le domaine de la propriété intellectuelle tant sur le plan national qu’international. Les candidats qui seront admis au Programme doivent être notamment des enseignants, des praticiens de la propriété intellectuelle ou des travailleurs des institutions de recherche et développement qui, après l’obtention du diplôme, devront retourner dans leurs institutions respectives en qualité de formateurs dans le domaine de la propriété intellectuelle.
Les candidats doivent être titulaires au moins d’une maîtrise ou équivalent en droit, en économie, en sciences ou d’un diplôme d’ingénieur délivré par une université reconnue. Les candidats doivent être capables de suivre des cours en français.
Chaque candidat retenu sera inscrit, en fonction de son profil, dans une des trois spécialités suivantes :

  • Droit de la propriété intellectuelle et nouvelles technologies (juristes)
  • Propriété industrielle appliquée (scientifiques et ingénieurs)
  • Economie et management de la propriété intellectuelle (économistes, comptables, financiers)

Inscription

Le dossier de candidature doit être composé comme suit :

  • un formulaire de demande d’admission dûment rempli disponible sur les sites Internet indiqués ci-dessous ;
  • un curriculum vitae détaillé ;
  • les copies certifiées des diplômes ;
  • le cas échéant les copies certifiées des relevés de notes universitaires ;
  • deux lettres de recommandation émanant des enseignants ou des supérieurs hiérarchiques des candidats ;
  • Certificat d’aptitude de la langue française pour les ressortissants des pays non francophones ; et
  • une lettre de motivation

Le dossier de candidature doit parvenir à l’OAPI au plus tard le 15 Juillet 2017 à l’adresse suivante :

Académie de Propriété Intellectuelle Denis Ekani (APIDE)
BP : 887 Yaoundé (Cameroun)
Tél. (237) 222 20 57 67 / 222 20 57 00
Fax : (237) 222 20 57 27 / 222 20 57 21
E-mail :   Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Les candidates doivent aussi s’enregistrer sur le site de l’OMPI en annexant seulement le formulaire de demande d’admission et un curriculum vitae détaillé à l’adresse :
https://welc.wipo.int/cas/login?locale=fr&service=https://welc.wipo.int/acrp/index.jsf

Les candidats retenus seront officiellement informés de leur sélection par courrier électronique au plus tard le 18 août 2017.  Ils sont tenus à une obligation d’assiduité et de ponctualité aux cours. Aucune correspondance individuelle ne sera adressée aux candidats non retenus.

Offres de bourses

Dans le but de contribuer au développement des ressources humaines en matière de propriété intellectuelle dans les pays en voie de développement, 20 bourses seront offertes par l’OMPI, l’OAPI et le gouvernement du Japon aux meilleurs candidats provenant de la région africaine francophone. En plus, 20 places seront disponibles pour les non-boursiers.

La bourse couvre les frais d’inscription, de transport aérien et de séjour à Yaoundé.

Peuvent bénéficier des bourses : les enseignants, les praticiens de la propriété intellectuelle, ceux qui aspirent à enseigner la propriété intellectuelle à l’université ou dans toute autre institution de l’enseignement supérieur ainsi que les travailleurs au sein des institutions de recherche et développement, les candidats issus des administrations gouvernementales.