Actualité

Actualité

 

 

L’OAPI accueille du 25 au 27 octobre 2023 à son siège (Yaoundé-Cameroun), l’atelier régional sur la gestion des Indications Géographiques (IG) organisé en partenariat avec le projet « Droit de Propriété Intellectuelle et Innovation en Afrique » (AfriPI) et l’appui financier de l’Agence Française de Développement (AFD).

La 18ème commission mixte sur la propriété industrielle (PI) entre l’OAPI et l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI de France) s’est tenue ce 13 octobre 2023 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Les deux délégations conduites par leurs Directeurs Généraux, Denis BOHOUSSOU de l’OAPI et Pascal FAURE de l’INPI, ont eu des discussions constructives, explorant les possibilités de renforcer l’ offre de formations afin de susciter un réseau d’expertises francophones en matière d’innovation et de droits de PI.

Les deux parties ont également relevé l’intérêt de promouvoir la PI au-delà de sa dimension juridique pour s’investir dans les aspects de nature à stimuler l’esprit d’entreprise et la croissance des PME et PMI en les accompagnant dans la gestion de leurs actifs de PI.

La rencontre s’est conclue par un accord de coopération entre les deux offices qui témoigne d’une volonté commune d’encourager l’harmonisation des systèmes de protection des droits de PI, au sein des espaces francophones à travers l’OAPI, L’INPI de France, l’Office Marocain de la Propriété Intellectuelle et Commerciale (OMPIC), l’Office de la Propriété Intellectuelle du Canada (OPIC) et le Bureau Afrique de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI). Les projections pour 2024 ont également été évoquées.

 

Le Directeur Général de l’OAPI, Denis BOHOUSSOU a participé ce matin du 12 octobre à Abidjan, au panel de haut niveau des Directeurs d’offices de propriété industrielle, tenu en marge des Journées de la Marque Ivoirienne Innovante (JM2I), édition 2023.

Le DG de l’OAPI et ses Co-panelistes à savoir, le Directeur général de l’institut national de la propriété industrielle (’INPI) de France, celui du Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs (BURIDA), et le Chargé du Développement Afrique de la Société des Auteurs et Editeurs de Musique de France (SACEM) ont entretenu leur auditoire sur la question de la Propriété intellectuelle au service de l’innovation et de la création comme premier rempart contre le fléau de la contrefaçon.

Le Directeur Général s’est exprimé sur la prise de conscience accrue de la Propriété Intellectuelle (PI) dans les Etats membres de L’OAPI, qui s’illustre notamment par l’accroissement des dépôts régionaux des titres de Propriété Industrielle et la prise en compte des politiques de PI dans les plans de développement de bon nombre de ces Etats.

Il a également évoqué le soutien que l’OAPI apporte aux Etats pour le développement et la compétitivité des PME, ainsi que l’appropriation croissante par les politiques, de l’intérêt de la PI pour les stratégies de développement étatiques.

Les nouveaux représentants du personnel ont eu leur première prise de contact formelle avec la Direction générale dans l’après-midi du 10 octobre 2023, pour présenter leur projet de plan d’actions.

Elus pour deux ans et installés le 15 mars dernier, cette première rencontre sous leurs nouvelles casquettes de délégués titulaires et délégués suppléants a été l’occasion de dévoiler leur feuille de route.

Les actions contenues dans cette feuille de route se déclinent en trois objectifs stratégiques : jouer pleinement leur rôle de courroie de transmission entre le personnel et la Direction générale ; renforcer le dialogue social pour plus de cohésion au sein de l’Organisation ; enfin, contribuer à l’amélioration des conditions de travail.

Le Directeur Général s’est dit satisfait de la démarche entreprise par les délégués. Tout en leur souhaitant pleine réussite dans cette mission importante pour l’OAPI, il a souligné la nécessité de mettre en priorité ce qui constitue la raison d’être de tous au sein de l’OAPI : « le travail », afin d’obtenir de meilleurs résultats.

Rappelant que l’OAPI est un instrument unique à travers le monde, il a relevé que « la bonne qualité des relations sociales est fondamentale pour atteindre les objectifs et mériter davantage la confiance des Etats qui nous ont confié une partie de leur souveraineté, mais également celle des usagers qui sollicitent nos services ».

Sur un tour de table final, les délégués ont réitéré leur engagement à œuvrer inlassablement pour l’appropriation de la charte des valeurs de l’OAPI car pour eux, il s’agit d’un devoir moral vis-à-vis de l’Organisation que de contribuer à sa performance en encadrant notamment l’agir professionnel du corps social afin de pérenniser cet héritage commun.

Page 6 sur 95
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree