Gouvernance des IG : des résolutions prises pour le développement local

La contribution des indications géographiques (IG) au développement durable de l’Afrique se présente désormais plus qu’une évidence. D’ailleurs son importance a été démontrée au cours de ces deux jours de table ronde organisée conjointement par l’OAPI, l’ARIPO et l’OMPI à Yaoundé, sur le thème « Les indications géographiques en Afrique : enjeux de développement territorial, d’intégration économique et de commerce ». Toutefois pour y arriver, les délégations présentes à ladite réunion ont reconnu la nécessité de mettre en place des dispositions sur le plan national pour développer des systèmes de protection et de valorisation des IG.

Ainsi, dans l’intérêt des producteurs locaux et du développement local, il en ressort en guise de résolutions, l’établissement d’un cadre institutionnel et légal apte à soutenir les démarches de qualité liée à l’origine des producteurs locaux et la protection de leurs indications géographiques. Ceci passera par la mise en place des politiques publiques nationales concernant le développement et la promotion de l’utilisation stratégique des IG, par un cadre légal assurant la protection des IG, par la mise en œuvre d’un cadre de collaboration multi-acteurs destiné à accompagner les producteurs locaux dans leurs démarches, etc.

De même, les parties prenantes à cette table ronde ont conclu de procéder à une identification minutieuse des produits pouvant bénéficier d’une protection par IG, à développer l’expertise nécessaire au niveau tant des autorités que des acteurs nationaux et à assurer un accompagnement des producteurs locaux par les autorités et experts nationaux dans le développement des IG.

Tout en remerciant l’OAPI d’avoir abrité cette première réunion tripartite sur les IG, les participants ont émis le vœu que ce genre de rencontres se renouvelle très souvent, afin d’échanger sur l’actualité y afférente et de s’enrichir des expériences mutuelles.