Actualité

Actualité

 

 

Les soutenances de mémoires de la 14ème édition du programme de master en propriété intellectuelle ont eu lieu du 20 au 22 juin 2024 à l’Académie de Propriété Intellectuelle Dénis EKANI de l’Organisation Africaine de la Propriété Industrielle (OAPI) à Yaoundé.

Le jury de circonstance était composé d’éminents membres provenant des universités du Cameroun et de l’OAPI. Ce sont au total, trente-neuf (39) candidats qui ont défendu avec succès leurs travaux pour décrocher le précieux sésame du diplôme de Master en propriété intellectuelle.

Les travaux de recherche ont porté sur de nombreuses thématiques d’actualité relevant de divers domaines de la propriété intellectuelle telles que :


- l’originalité des œuvres artistiques générées par l'intelligence artificielle ;
- la répression des atteintes aux droits de propriété intellectuelle sur internet au Bénin ;
- de la marque collective à l’indication géographique : cas du beurre du karité du Burkina Faso;
- droit d’auteur et intelligence artificielle ;
- la protection des produits du terroir au mali à travers l'indication géographique et la marque collective ;
- droits de l'homme et propriété intellectuelle ;
- le droit des brevets et santé publique dans l'espace OAPI : atout ou handicap ?
- la protection des logiciels par le droit d'auteur et le brevet ;
- le juge et la contrefaçon.

Les impétrants de cette 14ème cuvée recevront leurs parchemins ce vendredi, 28 juin 2024 au siège de l’OAPI.

Le programme de master de l’OAPI comporte trois (03) spécialités : droit de la propriété intellectuelle et nouvelles technologies, propriété industrielle appliquée et économie et management de la propriété intellectuelle.

En rappel, le dépôt de candidatures pour la quinzième édition de ce master se poursuit jusqu’au 31 juillet 2024.


Pour plus d’infos sur : http://www.oapi.int/Ressources/master2/2024/17042024/programme_master_2024.pdf

 

Ce mardi 18 juin 2024 marque le début de la phase présentielle de la deuxième édition de la formation au Certificat d’Aptitude à la Gestion Collective (CAGEC) après trois mois de cours en en ligne.

Ce sont au total dix auditeurs provenant des Etats membres de l’OAPI qui prennent part à cette importante formation, fruit de la coopération entre l’OAPI, l’Université Thomas SANKARA de OUAGADOUGOU et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI).

Ces auditeurs suivront pendant trois mois des enseignements approfondis dans divers domaines de la gestion collective des droits d'auteur, dispensés par d’éminents professeurs et de praticiens venant d’Europe et d’Afrique.

Comme à l’accoutumée, le Directeur Général de l’OAPI est venu souhaiter la bienvenue aux auditeurs et à l’enseignant du jour qui n’est autre que l’éminent Professeur André Lucas.

 

Ce 13 juin 2024 à Harare (Zimbabwe) l’OAPI et l’African Regional Intellectual Property Organization (ARIPO) ont une fois de plus affirmé leur volonté commune de fédérer leurs efforts pour assurer une meilleure protection de la Propriété Intellectuelle dans leurs Etats membres respectifs et par ricochet, en Afrique.

C’est à la faveur de la 7ème Commission-Mixte OAPI /ARIPO tenue ce jour à Harare que les deux Organisations ont apprécié les avancées du processus de facilitation d’obtention des titres de Propriété Intellectuelle, d’un Système de protection Régional à un autre, sans obstacles.

Une question plus que jamais d’actualité à l’heure où le marché africain s’est ouvert au libre échange des biens et marchandises, grâce à la Zone de libre-échange continentale Africaine, ZLECAF.

Il convient de rappeler que l’OAPI et l’ARIPO entretiennent, depuis plusieurs décennies des liens solides de coopération, avec pour point d’ancrage la promotion de l’innovation et du développement technologique de leurs Etats membres.

Une coopération dont les axes sont en constante évolution, pour s’arrimer aux défis auxquels les pays africains sont confrontés dans un monde en perpétuelle mutation, et face auxquels l’OAPI et l’ARIPO œuvrent à harmoniser leurs vues et adopter des positions communes lors des débats stratégiques touchant à la Propriété intellectuelle dans le monde.

Le 12 juin, la veille, les Experts des deux Institutions se sont réunis pour travailler sur les aspects techniques tels que le passage en revue des activités menées au cours des deux dernières années, le point de la coopération et l’indentification de nouveaux axes de coopération.

Un plan de travail 2024-2025 sera par la suite signé par les deux Directeurs Généraux.

 

Première du genre en Afrique francophone, la visite de travail du Directeur Général de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Daren TANG s’est poursuivie le 04 juin 2024 dans les locaux de l’OAPI.
Cette rencontre au siège de l’institution a donné lieu à des échanges sur la question de l’amélioration de l’utilisation de la propriété intellectuelle (PI) en Afrique.
De nombreux invités de choix, de même que le personnel de l’OAPI se sont prêtés à cœur joie à cet exercice qui a permis aux uns et aux autres d’appréhender l’intérêt de la propriété intellectuelle dans la science, l’éducation, la culture, l’économie et le bien-être des populations.
Durant les interventions, une préoccupation majeure a retenu l’attention, celle de la démystification de la PI en Afrique afin d’en favoriser une meilleure compréhension, de même qu’une meilleure connaissance du rôle et des actions de l’OMPI et de l’OAPI dans les États.
Cette journée extrêmement chargée pour l’hôte du jour, avait débuté par une série d’audiences. D’abord auprès du ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, le Pr FUH Calistus Gentry, ensuite auprès du ministre des Arts et de la Culture, Pierre Ismaël Bidoung MKPATT et enfin, auprès du ministre délégué auprès du ministre des Relations Extérieures, chargé de la coopération avec les pays du Commonwealth, MBAYU Félix.
La journée marathon s’est achevée tard dans la soirée au Hilton hôtel de Yaoundé, par la cérémonie de clôture des travaux de la réunion technique de l’OMPI avec les responsables des structures nationales de PI des États membres de l’OAPI (HIPOC/OAPI).
Il faut savoir que le Directeur Général de l’OMPI dans le cadre de sa visite officielle au Cameroun, avait à sa suite, Hasan KLEIB, Vice-Directeur Général, Secteur du Développement Régional et National (SDRN), Loretta ASIEDU, Directrice par Intérim, Division pour l’Afrique (SDRN), Yves NGOUBEYOU, Conseiller, Division pour l’Afrique, (SDRN) et Julieta NHANE, Chargée de Programmes, Département de la Coopération au Développement, Projet SDRN, (SDRN).
Une forte mobilisation qui traduit l’excellence des relations de coopération entre l’OMPI et l’OAPI, mais également une sorte de reconnaissance du leadership de l’OAPI en matière de propriété intellectuelle en Afrique.

Page 1 sur 102
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree