Actualité

Actualité

 

 

L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), organise à Niamey au Niger, les 27 et 28 décembre 2019, un atelier d’accompagnement des acteurs d’un certain nombre de produits de qualité du terroir en vue de leur enregistrement en indications géographiques (IG).

L’atelier d’accompagnement des producteurs de l’échalote de Bandiagara dans l’enregistrement de leur produit en indication géographique (IG) auprès de de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) ouvert hier à Bamako au Mali, s’achève ce mercredi 18 décembre 2019.

Madame Fatim SANGARA, Directrice Générale du Centre Malien de la Propriété Intellectuelle (CEMAPI) a ouvert l’atelier, en présence de madame NNOKO Magui, représentante de l’OAPI.

Cette rencontre connait la participation des membres du Comité Nationale des Indications géographiques du Mali et de 30 représentants du groupement de producteurs des échalotes de Bandiagara.

Après une brève cérémonie d’ouverture d’hier, les participants ont eu droit aux présentations des experts de l’OAPI et du Mali et les travaux de groupes sur le cahier de charges et le plan de contrôle de l’IG ont pris le relais, modérés par madame SOUNTOU KONATE, Mandataire en propriété Intellectuelle à l’OAPI et ancienne Directrice générale du CEMAPI. Ces derniers se poursuivent ce mardi 18 décembre, avec les thèmes portant sur la structuration du groupement, le modèle économique et le plan marketing.

Cette rencontre avec les producteurs permet de partager la même compréhension sur les documents techniques qui accompagnent l’enregistrement du produit. L’intérêt ici, est de poursuivre le travail de consolidation avec les consultants nationaux, dans le but de construire une indication géographique forte, de qualité et pérenne. En tout cas, c’est tout le mal qu’on peut souhaiter à l’échalote de Bandiagara

 

petit oignon du pays dogon au Mali fait non seulement la fierté de ce pays pour sa singularité, mais il pourrait devenir bientôt une nouvelle déclinaison de l’identité malienne comme le sont notamment le poivre de Penja ou le miel d’Oku au Cameroun labellisés par l’Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle (Oapi) qui a instruit un atelier qui s’ouvre ce jour et s’étale jusqu’à demain à son propos... https://agencedepressepanafricaine.com/echalote-de-bandiagara-vers-une-appellation-controlee/

 

L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), organise à Bamako au Mali, les 17 et 18 décembre 2019, un atelier d’accompagnement des acteurs de l’échalote de Bandiagara en vue de l’enregistrement de ce produit en indication géographique protégée.

Page 2 sur 29
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree