Actualité

Actualité

 

 

Dans le cadre des préparatifs de l’examen quant au fond des demandes de brevets d’invention à l’#OAPI qui entrera en vigueur en 2023, la deuxième session de formation pratique sur la recherche de l’état de la technique, la rédaction du rapport de recherche et la rédaction de l’opinion écrite sur la brevetabilité a débuté le 02 novembre 2021 et se poursuivra jusqu’au 15 Novembre 2021.

Entièrement dispensée en visio-conférence par les Experts de l’Office Européen des Brevets (#OEB), c’est une formation est basée sur des cas pratiques et sur l’utilisation des bases de données des brevets.

Ce programme de renforcement des capacités des examinateurs de brevets de l’OAPI est organisé en partenariat avec le projet des Droits de Propriété Intellectuelle et Innovation en Afrique (#AfrIPI) de l’Office de l’Union Européenne pour la Propriété intellectuelle (#EUIPO).

 

L’OAPI et l’Office Japonais des Brevets (JPO) ont tenu ce mercredi 10 novembre 2021, une réunion bilatérale par visioconférence.

L’ordre du jour portait, entre autres, sur la coopération à travers le Fonds Global japonais d’aide pour la propriété industrielle en Afrique, le renforcement des capacités et l’examen quant au fond des brevets à l’OAPI.
Dans son propos introductif, le Directeur général par intérim de l’OAPI, Monsieur Jean-Baptiste Noël WAGO, -qui était accompagné des Directeurs des départements en charge des Marques, des Brevets, des Systèmes d’information et de la Coopération, - s’est félicité de la fluidité de la collaboration historique entre les deux Offices.

Pour le compte du JPO, Monsieur YASUDA Futoshi, Directeur général du département d’examen des brevets et des dessins et modèles quant à lui, s’est dit heureux de rencontrer l’équipe de l’OAPI et a souligné l’importance de multiplier ce type rencontre afin maintenir cette étroite relation de coopération.

Les équipes, - composées également des Responsables en charge de la coopération et des Relations Extérieures du JPO - ont échangé sur l’organisation, dans un futur proche par l’Office Japonais de sessions de formation et de partage d’expérience en matière d’examen quant au fond des examinateurs Marques et brevets de l’OAPI.
Il a également été question que le JPO apporte son concours et son expertise dans la construction des bases de données en ligne pour les brevets et Marques de l’OAPI.

L’OAPI et le JPO organisent régulièrement des réunions de haut niveau, souvent à l’occasion de grandes rencontres internationales – à l’instar des Assemblées de l’#OMPI- au cours desquelles les sujets d’intérêts communs aux deux Organisations sont abordés.

 

L’OMPI vient de rendre public son « Indicateurs mondiaux de la propriété intellectuelle 2021 ». Un document de référence dans lequel est analysé l’activité en matière de propriété intellectuelle dans le monde.
Il est réalisé sur la base des statistiques de 2020 émanant des offices nationaux et régionaux de propriété intellectuelle et de l’OMPI, relatives au dépôt, à l’enregistrement et au renouvellement des demandes, le rapport porte sur les brevets, les modèles d’utilité, les marques, les dessins et modèles industriels, les microorganismes, la protection des obtentions végétales et les indications géographiques.


La version électronique de ce rapport et les données sous-jacentes peuvent être téléchargées sur www.wipo.int/ipstats.

 

Rencontre le jeudi 4 novembre 2021 entre M. Jean-Baptiste WAGO, Directeur Général par intérim de l’OAPI et Mme Claire GALANTE MORATTI, Responsable Inclusion économique et développement humain à l’Agence française de Développement (AFD) au Cameroun, en charge du Projet d’Appui à la mise en place des #IndicationsGéographiques (PAMPIG).

Cette entrevue avait pour but de renforcer et redynamiser le Projet, à la suite de la prorogation jusqu’en 2024 de la deuxième phase du PAMPIG.

Monsieur WAGO a réaffirmé à son interlocutrice l’intérêt de l’OAPI pour ce projet qui mobilise l’ensemble des 17 Etats membres, tout en rappelant son implication dans la supervision de la phase pilote du Projet (PAMPIG 1) ainsi que lors des études d’évaluation et de faisabilité ayant conduit à la mise en place de la deuxième phase (PAMPIG 2),

Madame MORATTI quant à elle, n’a pas manqué de souligner l’importance de ce Projet dans la coopération entre l’OAPI et l’AFD, et les deux parties se sont accordées sur la nécessité de maintenir un dialogue constant sur sa conduite stratégique, et de renforcer l’Equipe en charge du Projet à l’OAPI.

Il convient de rappeler que le PAMPIG est un projet mené par l’OAPI, avec le soutien de l’Agence Française de Développement (AFD) qui, lors de sa première phase avait mené à l’aboutissement de trois indications géographiques à savoir le Poivre de Penja et le miel blanc d’Oku au Cameroun et le café Ziama Macenta en Guinée.

Pour cette deuxième phase, les produits du PAMPIG sont : Gari Sohoui DeSavalou et Huile d’Agonlin au Bénin, Cacao rouge du Cameroun, Atiéké des Lagunes et pagne Baoulé en Côte d’Ivoire, et Baronne de Guinée.

 

Page 2 sur 54
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. Cookie policy. I accept cookies from this site. Agree